2018, Mai : Réduction, densification, ellipse : formes et fonctions discursives
Colloque international, 25-26 mai 2018, Clermont-Ferrand

Calendrier :

  • Soumission des résumés : 30 janvier 2018
  • Notification d’acceptation : 1 mars 2018
  • Colloque : 25-26 mai 2018 à Clermont-Ferrand

English version

Site du colloque


https://reduction.sciencesconf.org/ (en construction)

Descriptif

Le colloque a pour but de revisiter les formes de réduction, de densification et d’ellipse du matériel linguistique que les locuteurs investissent afin d’exprimer leurs intentions communicatives. Nous nous intéresserons ainsi à diverses formes réduites, élidées et de densification dans les langues variées, leurs propriétés morphosyntaxiques et sémantiques, et leur fonctionnement dans le discours. En partant de l’hypothèse que ces formes sont complémentaires et permettent de réaliser des procédés discursifs différents, nous souhaitons comparer le rôle de chaque forme par rapport à d’autres, et de chercher à mettre en évidence les facteurs qui déterminent leur emploi dans le discours. Nous nous proposons également de réfléchir aux stratégies de compréhension de ces formes de la part des destinataires.

Le colloque s’organisera autour de trois axes :

  1. un axe historiographique où on s’efforcera d’interroger l’histoire de la pensée linguistique autour des notions de réduction et d’élision, et de densification du dit,
  2. un axe typologique où on cherchera à décrire et à comparer les différentes formes et procédés de réduction, d’élision et de densification au sein d’une langue ou à travers les langues diverses,
  3. un axe discursif où on s’intéressera à l’emploi de ces formes/procédés dans le discours et où l’on cherchera à mettre en évidence les facteurs linguistiques, discursifs et interlocutifs qui déterminent leur choix sur le plan communicationnel, y inclus dans le discours littéraire.

Ainsi pourront être traités les aspects suivants (liste non exhaustive) :

  • les types de productions propices à l’utilisation de formes réduites,
  • les conditions pour l’élision et la réduction d’éléments et la conséquence de ces procédés pour l’interprétation d’un énoncé,
  • la complémentarité ou concurrence de différentes formes de réduction (anaphores, ellipse, éléments nuls) dans le discours ainsi que l’intention communicative poursuivie par le locuteur auprès de l’interlocuteur lors de l’utilisation de ces formes,
  • le rôle de la structure de l’information (présupposition, focalisation, etc.) dans les procédés de réduction,
  • le rôle que l’analyse de l’oral a joué / joue pour dans la compréhension des formes réduites,
  • le rôle du silence, des points de suspension, de parenthèses, d’incises courtes,
  • les motivations de la réinterprétation des formes courtes (énoncés nominaux, expressions préfabriquées, etc.) comme formes non elliptiques,
  • la gestion de l’incompréhension des formes réduites par les interlocuteurs,
  • l’apport des éléments contextuels visuels pour la compréhension des formes réduites.

Et en particulier, dans la perspective historiographique :

  • outre la notion d’ellipse et ses différentes théorisations entre « vice » des grammairiens et l’élégance de brièveté dans la rhétorique, des approches de type plus pragmatiques mettant au centre le but communicatif de telle ou telle forme de réduction, de densification ou de l’élision,
  • une étude des exemples fournis par les auteurs afin d’identifier et de comprendre les types de réduction qui retiennent le plus d’intérêt,
  • l’évolution du traitement des formes réduites par la grammaire scolaire et les grammaires scientifiques.

Conférences d’ouverture

Gerda HAßLER (Université de Potsdam)
Jean-Christophe PITAVY (Université Jean-Monnet-St-Etienne & Université Galatasaray)

Modalités de soumission

Envoyer un résumé d’1 à 2 pages (maximum), comprenant la problématique, l’argumentaire, les exemples et les références bibliographiques, en français ou en anglais, à :

friederike.spitzl-dupic@uca.fr
hana.gruet-skrabalova@uca.fr

Les résumés seront évalués de manière anonyme par deux membres du comités scientifique.

Une publication de contributions sélectionnées est prévue chez NODUS (Münster, Allemagne).

Frais d’inscription

80 € / 25 € (étudiants)

Lieu du colloque

Maison des Sciences de l’Homme (MSH)
4 rue Ledru
63000 Clermont-Ferrand

Comité scientifique

Colette BODELOT (Université Clermont Auvergne)
Frédéric CALLAS (Université Clermont Auvergne)
Anne DAGNAC (Université Toulouse-Jean-Jaurès)
José DEULOFEU (Université de Provence)
Ton van HAAL (Université catholique de Louvain, Belgique)
Gerda HAßLER (Université de Potsdam, Allemagne)
Hana GRUET-SKRABALOVA (Université Clermont Auvergne)
Lidia LEBAS-FRACZAK (Université Clermont Auvergne)
Stefanos MATHAIOS (Université de Thessalonique, Grèce)
Henning NØLKE (Université de Aarhus, Danemark)
Cordula NEIS (Université de Flensburg, Allemagne)
Jean-Christophe PITAVY (Université Jean-Monnet-St-Etienne, France & Université Galatasaray, Turquie)
Günter SCHMALE (Université Lyon 3)
Friederike SPITZL-DUPIC (Université Clermont Auvergne)

Comité d’organisation

Hana GRUET-SKRABALOVA et Friederike SPITZL-DUPIC (Université Clermont Auvergne)

Bibliographie sélective

ASHER, N., HARDT, D. & J. BUSQUETS (2001) Discourse parallelism, ellipsis and ambiguity, Journal of Semantics, 18, 1-25.

BÄR, J. A., ROELCKE, Th., STEINHAUER, A. (eds) (2007) Sprachliche Kürze : konzeptuelle, strukturelle und pragmatische Aspekte. Berlin / New York, De Gruyter.

BERRENDONNER, A. (1991) Pour une macro-syntaxe. In D. Willems (ed.), Données orales et théories linguistiques, Paris / Louvain, Duculot, 25-31.

BLANCHE-BENVENISTE C. (1990) Le français parlé, études grammaticales, Paris, Éditions du CNRS.

CHAO, W. (1987) On Ellipsis. PhD. dis. University of Massachussets.

CHEVALIER, F.H. G., (2008) Unfinished Turns in French Conversation : How Context Matters. Research on Language and Social Interaction 41/1, 1-30.

CULICOVER P. & JACKENDOFF R. (2005) Simpler syntax. Oxford, OUP.

DALRYMPLE, M. (2001) Against reconstruction in ellipsis. In R. Elugardo & R.J. Stainton (eds.), Ellipsis and Nonsentential Speech, 31-55.

DEBAISIEUX J. M. (2000) Vous avez dit inachevé : de quelques modes de construction du sens à l’oral. In Le français dans le monde, n° spécial Oral : variabilité et usages, 53-62.

DEHE, N., KAVALOVA, Y. (eds), 2007. Parentheticals. Amsterdam / Philadelphia, John Benjamins.

DEULOFEU J. (2010) La greffe d’un énoncé sur une construction : une combinaison originale de parataxe et de rection. In Beguelin M.-J. & G. Corminbeuf, La Parataxe, Bern, Peter Lang, 175-209.

DÖRING, S. (2017) Vorschlag einer syntaktischen Analyse von Parenthesen. In Spitzl-Dupic, F. (ed.) Parenthetische Einschübe, Tübingen, Stauffenberg, 207-223.

FOX, D. (2000) Economy and semantic interpretation. Cambridge, MIT Press.

FUCHS, C. (éd.) (1983) L’Ellipse grammaticale : Études épistémologiques et historiques, Histoire Epistémiologie Langage (HEL) 5.

GRETSCH, P. (2000) Fokale Ellipsen in Erwachsenen- und Kindersprache. Tübingen, Niemeyer.

GRUET-SKRABALOVA, H. (2016) Ellipsis in sequences of multiple wh-words. Linguistica Brunensia 64.1, 57-69.

GRZESIKOWSKI, St., MÜLLER, St. (2008) Sogenannte Ellipsen in gesprochener Sprache. München, GRIN Verlag.

GÜNTHNER, S. (2006) Grammatische Analysen der kommunikativen Praxis – ‚Dichte Konstruktionen‘ in der Interaktion. In Deppermann, A., Fiehler, R. / Spranz-Fogasy, Th. (eds), Grammatik und Interaktion. Radolfzell, Verlag für Gesprächsforschung, 95-122.

HANKAMER, J. & SAG, I.A. (1976) Deep and surface anaphora. Linguistic Inquiry 7(3), 391-428.

HARDT, D. (1999) Dynamic interpretation of verb phrase ellipsis. Linguistics and Philosophy, 22, 185-219.

HENNIG, M. (ed.) (2013) Die Ellipse. Berlin, De Gruyter.

KEHLER, A. (2002) Coherence, reference and the theory of grammar. Stanford, CSLI Publications.

KLUCK, M., OTT, D., de VRIES, M. (eds.) (2014) Parenthesis and Ellipsis. Cross-linguistic and Theoretical Perspectives. Berlin, De Gruyter.

LECOINTRE, C. (1979) Figure ou chimère ? Histoire Epistémiologie Langage (HEL) 1.1, 27-32.

LEFEUVRE, F. , BEHR, I. (eds) (2011) Énoncés averbaux autonomes entre grammaire et discours. Paris, Ophrys.

LEJEUNE, P. (2011) Le journal, genèse d’une pratique. Genesis [en ligne] 32 (17/09/2012), URL : http://genesis.revues.org/310.

MATUSCHEK, S. (1994) Ellipse. In G. Ueding (éd.). Historisches Wörterbuch der Rhetorik, vol. 2, Tübingen : Niemeyer, 1017-1022.

MARILLIER, J.-F. / VARGAS, E. (eds), (2016) Fragmentarische Äußerungen. Tübingen, Stauffenberg.

MERCHANT, J. (2001) The syntax of silence : Sluicing, islands, and the theory of ellipsis. Oxford, OUP.

MERCHANT, J. (2004) Fragments and Ellipsis. Linguistics and Philosophy 27.6, 661-738.

MEYER-HERMANN, R., RIESER, H. (eds), (1985) Ellipsen und fragmentarische Ausdrücke. 2 t., Tübingen, Niemeyer.

MITUM, M. (2005) On the assumption of the sentence as the basic unit of syntactic structure. In Z. Frayzingier, A. Hodges & D. S. Rood (eds.), Linguistic diversity and language theories. Amsterdam, John Benjamins, 169–183.

ORTNER, H.1(987) Die Ellipse. Ein Problem der Sprachtheorie und der Grammatikschreibung. Tübingen, Niemeyer.

PITAVY, J.-C. & M. BIGOT (eds) (2008) Ellipse et effacement. Du schème de phrase aux règles discursives. Publications de l’Université Saint-Etienne.
SAG, I. (1976) Deletion and Logical Form. PhD diss, MIT.

SAG, I.& J. HANKAMER (1976) Deep and surface anaphora. Linguistic Inquiry, 7, 391-428.

SANDERS, G. (1977) A functional typology of elliptical coordinations. In F. R. Eckmann (ed.), Current themes in linguistics : Bilingualism, experimental linguistics, and language typologies, New York et al., Hemisphere, 241-270.

SELTING, M. (1997) Sogenannte ‚Ellipsen‘ als interaktiv relevante Konstruktionen ? Ein neuer Versuch über Reichweite und Grenzen des Ellipsenbegriffs für die Analyse gesprochener Sprache in der konversationellen Interaktion. In Schlobinski, P (éd.) Syntax des gesprochenen Deutsch. Opladen, Westdeutscher Verlag, 117-155.

SHOPEN, T. (1973) Ellipsis as Grammatical Indeterminacy. Foundations of Language 10, 65–77.

SPITZL-DUPIC, F. (2016) Zur Analyse der Ellipse : eine historiographische Untersuchung (18.-19. Jahrhundert). In Marillier, F., Vargas, E. (des), Fragmentarische Äußerungen, Tübingen, Stauffenburg, 57-78.