24 et 25 octobre 2019 - Les corpus écrits et oraux pour approcher les domaines spécialisés (droit, santé, etc.) : vers une linguistique d’intervention ?

Autour du clivage langue parlée / langue écrite du latin au français.

Intervenants

  • Colette Bodelot (U. Blaise-Pascal Clermont 2 – LRL)
  • Paul Cappeau (U. de Poitiers – FoReLL)
  • Anne Carlier (U. de Lille3 – STL)
  • Bernard Combettes (U. de Nancy 2 – ATILF)
  • Françoise Gadet (U. de Paris Ouest Nanterre la Défense – MoDyCo)
  • Céline Guillot–Barbance (ENS Lyon – ICAR)
  • Catherine Schnedecker (U. de Strasbourg – LiLPa)
  • C. Wionet (U. d’Avignon – HEMOC)

Descriptif

Le Laboratoire de Recherche sur le Langage (LRL - EA 999) de l’Université Clermont Auvergne, le Centre d’Études Linguistiques (CEL - EA 1663) de l’Université de Lyon (UJML3) et le Centre Interlangues Texte Image Langage (EA 4182) de l’Université de Bourgogne organisent conjointement deux journées d’étude « Corpus sur objectifs spécifiques ». Les deuxièmes journées d’étude du réseau « Corpus sur objectifs spécifiques » seront consacrées à la forme, au rôle et à la portée des corpus - oraux et écrits - pour décrire et caractériser la langue des domaines spécialisés (santé, droit, etc.).

L’objectif est de mettre en relation les travaux conduits sur la langue dans toutes ses variétés (Biber et al. 1998) et les modalités de mise en discours dans le cadre professionnel (Lerat 1997, Cabré 1998, Gunnarsson 2009). Depuis plusieurs années, la communauté linguistique reconnaît la nécessité de nouveaux corpus de langue pour identifier des genres de discours et caractériser certaines situations de paroles spécialisées (Biber 1998, Bilger 2000, Cori & David 2008, Bilger & Cappeau 2010, Longhi éd. 2017). Dans ces usages spécifiques, professionnels, les formes linguistiques utilisées répondraient à des besoins sociaux d’ordre communicationnel (Lauffler-Laurian 1983, Kocourek 1991).

Cette journée vise à poursuivre la réflexion sur la spécificité des corpus portant sur les langues spécialisées. Cette spécificité peut concerner des aspects tout à fait divers comme les questions épistémologiques - représentativité, définitions de périmètres (Cappeau & Gadet 2017) -, méthodologiques - étiquetage, paramétrage, etc. (Valli & Véronis 1999) ou encore des questions didactiques - corpus d’apprenants, conceptualisation en vue de développer des formations en LSP (Maniez 2011, Boulton 2016). Les finalités seront autant d’identifier une variété spécialisée, un genre de discours, une communauté discursive professionnelle que de faire émerger des problématiques pour répondre à des besoins pratiques de formation.

Les questions abordées pourront concerner (sans se limiter forcément à cette liste qui demeure non exhaustive) :

  • 1) En quoi les corpus de langue spécialisée diffèrent-ils de leurs homologues à visée plus générale ?
  • 2) Quelles articulations entre métadonnées et description du matériau linguistique ?
  • 3) Selon quels items caractériser une langue de spécialité ?
  • 4) Quels outils pour l’exploration de corpus spécialisés ?
  • 5) Quels objectifs linguistiques assigner aux corpus de spécialité ?
  • 6) Quels objectifs professionnels assigner aux corpus de spécialité ?
  • 7) Quelle place donner à la saisie « ethnographique » des communautés professionnelles étudiées ?

Dans la lignée des premières journées d’étude (Lyon3 15-16/11/2018), cette rencontre propose des présentations scientifiques qui permettraient à partir de résultats concrets de confronter les outils et les expériences dans des cadres méthodologiques clairement identifiés.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Biber, D., Conrad, S. & Reppen, R. (1998). Corpus Linguistics- Investigating Language Structure and Use, Cambridge : Cambridge University Press.

Biber, D. (1988). Variations across Speech and Writing. Cambridge : Cambridge University Press.

Bilger, M. (éd.) (2000). « Corpus. Méthodologie et applications linguistiques ». Paris, Champion.

Boulton, A. & Landure, C. (2016). « Using Corpora in Language Teaching, Learning and Use », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. 35 N° 2 | 2016, mis en ligne le 30 juin 2016, consulté le 01 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/apl... ; DOI : 10.4000/apliut.5433

Cabré, M.T. (1998). « VariacIó pel tema. El discurs especialitzat o la variació funcional determinada per la temática : noves perspectives ». En : Caplletra, Revista Internacional de Filología, Tardor, 1998, pp. 137-194.

Cappeau, P. & Gadet, F. (2007). "L’exploitation sociolinguistique des grands corpus". Revue française de linguistique appliquée, 12 (1), 99–110.

Cori, M. & David, S. (2008). « Construction des faits en linguistique : la place des corpus, ». Langages 3 (n° 171).

Fries, Ch. Carpenter. (1940). American English Grammar : The Grammatical Structure of Present-Day American English with Especial Reference to Social Differences or Class Dialects. Londres et New York : D. Appleton-Century Company Incorporated.

Gunnarsson, B.-L. (2009). Professional Discourse. (Continuum Discourse Series). London and New York : Continuum.

Kocourek, R. (1991). La langue française de la technique et de la science. Vers une linguistique de la langue savante. Wiesbaden, Oscar Branstetter.

Kübler, N. (2011). Corpora, Language, Teaching, and Resources : From Theory to Practice. Berne : Peter Lang.

Lerat, P. (1997). « Approches linguistiques des langues spécialisées », ASP, 15-18 | 1997, 1-10.

L’Homme, M.C. (1993). Contribution à l’analyse grammaticale de la langue de spécialité : le mode, le temps et la personne du verbe dans quelques textes, scientifiques écrits à vocation pédagogique. Québec, Université Laval.

Lauffler-Laurian, A.M. (1983). « Typologie des discours scientifiques : deux approches », Études de Linguistique Appliquée, 51.

Longhi J. (2017). « Linguistique de corpus appliquée : innovations méthodologiques, théoriques et pratiques ». Ela. Études de linguistique appliquée, 188(4), 397-401. https://www.cairn.info/revue-ela-20....

Maniez, F. (2011). « L’apport des corpus spécialisés en terminographie multilingue : le cas des syntagmes adjectivaux dans la langue médicale ». Les corpus et la recherche en terminologie et en traductologie, Meta, 56(2), 391-406. En ligne http://www.erudit.org/revue/meta/20...

O’Keeffe, A. & Mc Carthy, M. (2010). "What are corpora and how have they evolved ?" in The Routledge Handbook of Corpus Linguistics. Londres et New York : Routledge.

Valli, A. & Véronis, J. (1999). « Étiquetage grammatical des corpus de parole : problèmes et perspectives ». Revue française de linguistique appliquée, Vol. 4, No. 2. : 113-133

FORMAT DES PROPOSITIONS

  • Auteur et affiliation
  • Adresse électronique de contact
  • Titre de la proposition
  • 5 Mots clés
  • Résumé de la proposition en 600 mots (bibliographie comprise)

Date limite pour soumettre les propositions

lundi 27 mai 2019

Envoyez vos propositions à

  • Mylene.Blasco-Dulbecco@uca.fr
  • cel@univ-lyon3.fr
  • laurent.gautier@univ-bourgogne.fr

Une publication sous forme d’ouvrage collectif avec chapitres chez un éditeur international sera proposée aux intervenants selon les conditions usuelles (expertise en double-aveugle).

COMITÉ D’ORGANISATION

  • Lucie Bernard (Université de Bourgogne – TIL)
  • Mylène Blasco (Université Clermont Auvergne – LRL)
  • Christine Blanchard (Université Clermont Auvergne – LRL)
  • Marion Del Bove (Université Jean Moulin Lyon 3 – CEL)
  • Didier Carnet (Université de Bourgogne – TIL)
  • Laurent Gautier (Université de Bourgogne– TIL)
  • Denis Jamet (Université Jean Moulin Lyon 3 – CEL)
  • Philippe Millot (Université Jean Moulin Lyon 3 – CEL)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Mylène Blasco (Université Clermont Auvergne – LRL)
  • Marion Bendinelli (Université Bourgogne Franche-Comté – ELLIADD)
  • Christine Blanchard (Université Clermont Auvergne – LRL)
  • Mireille Bilger (Université de Perpignan - Via Diomici – CRESEM)
  • Alex Boulton (Université de Lorraine – ATILF UMR 7118)
  • Paul Cappeau (Université de Poitiers)
  • Marion Del Bove (Université Jean Moulin Lyon 3 – CEL)
  • Pascaline Faure (Université Pierre et Marie Curie – CeLiSo)