Patrick Del Duca 
Doyen de l'UFR LCC - Professeur des universités
patrick.del_duca@uca.fr

Département d’Etudes Germaniques
UFR Langues, Cultures et Communication
34 Avenue Carnot - TSA 60401
63001 Clermont-Ferrand Cedex 1



Recherche

Centres d’intérêt :

  • Langues et dialectes allemands médiévaux (alémanique, bavarois) et édition de textes médiévaux (établissement des textes, traductions, commentaires)
  • Littérature médiévale : romans arthuriens et romans d’Antiquité ; récits brefs ; poésie
  • Contexte idéologique et politique aux XIIe et XIIIe siècles : conception de la royauté, de l’Empire ; évolution de la chevalerie

Groupes de recherche :

  • Membre du Laboratoire de Recherche sur le Langage (LRL, EA 999)
  • Membre associé de l’IHRIM (UMR 5317)
  • Membre de la Oswald von Wolkenstein-Gesellschaft
 
Enseignements
  • Cours de langue diachronique (L. 3)
  • Cours de version (Licence et Master)
  • Cours de littérature allemande du Moyen Âge à l’époque contemporaine (L.2, L.3, Master LLCER, Master MEEF)
  • Cours Métiers du livre franco allemands (Histoire des médias, L.1)
 
Responsabilités pédagogiques et administratives
  • Directeur de l’UFR Langues, Cultures et Communication depuis le 12 avril 2017
  • Responsable du parcours Métiers du livre franco-allemands de la licence Etudes Européennes Internationales.
  • Expert HCERES (évaluation de centres de recherche) depuis octobre 201
  • Pilotage de la mise en place d’un collège doctoral trinational intitulé : Culture du Moyen Âge et de la Renaissance : langue, littérature et histoire / Kultur des Mittelalters und der Renaissance : Sprache, Literatur und Geschichte.

Ce collège doctoral implique les universités de Clermont-Auvergne, d’Erlangen et de Pise. Pour la partie clermontoise, il sera intégré à l’école doctorale des Lettres, Sciences Humaines et Sociales.

L’un des thèmes centraux de ce collège doctoral concerne les transferts culturels et linguistiques au Moyen Âge.

La finalité d’un tel collège doctoral est de préparer au mieux les doctorants travaillant dans les domaines qui sont ceux de la langue, de la littérature et de l’histoire médiévales et de la Renaissance en privilégiant les approches comparées. Une telle structure inclura bien entendu la direction de thèses en cotutelle et permettra aux doctorants d’acquérir des connaissances scientifiques et linguistiques dans des domaines dont la maîtrise sera une aide précieuse pour de futurs chercheurs : linguistique diachronique et langues anciennes (ancien français ; vieil et moyen haut-allemand ; italien médiéval ; latin médiéval) ; littérature comparée (adaptations et traductions de textes au Moyen Âge et à la Renaissance) ; histoire de l’Europe médiévale ; paléographie et codicologie. Par exemple, des étudiants allemands et italiens bénéficieront à Clermont-Ferrand de modules d’introduction à l’ancien français et de littérature comparée (littératures médiévales française, allemande et italienne) tandis que des étudiants français et italiens suivront à Erlangen des modules de vieil et moyen haut-allemand et que des étudiants allemands et français étudieront les langues de l’Italie médiévale à Pise. La formation sera complétée par des ateliers d’introduction à la codicologie et à la paléographie. Les étudiants inscrits dans ce collège doctoral devront passer au moins un semestre dans l’une des deux universités partenaires.

L’offre en langues et littératures du Moyen Âge et de la Renaissance a fortement diminué dans de nombreux cursus traditionnels, comme ceux de Germanistique en France ou de Romanistique en Allemagne. Aujourd’hui, rares sont les chercheurs capables de lire les textes médiévaux des pays voisins en version originale. Cette situation conduit à de réels problèmes de compréhension des sources : comment travailler sur le roman médiéval si l’on ne sait pas lire les différentes versions d’un même texte en langue originale ? Comment travailler sur l’histoire de l’Empire si l’on ne comprend pas les chroniques latines, allemandes ou italiennes médiévales ? Un tel collège doctoral permettra de pallier ces lacunes et donnera à ses doctorants un profil qui, lors d’un recrutement par une université, les démarqueront des autres candidats. Le croisement des disciplines et des compétences, tel qu’il est conçu dans ce collège, permettra de redynamiser ce secteur de la recherche en suscitant de nouvelles vocations et en recréant un vivier de chercheurs bi- voire trilingues.

Du fait de sa pluridisciplinarité, de la large part qu’il accorde aux langues et littératures médiévales ainsi que de son caractère trinational, ce collège se distinguera des structures déjà existantes et essentiellement axées sur l’histoire et les sciences sociales. Il s’articulera autour de séminaires de recherche, d’ateliers (modules interdisciplinaires), de journées d’études et de colloques. Ces manifestations seront également rendues possibles par des échanges d’enseignants entre les trois universités partenaires.

Une première rencontre des collègues impliqués (Sonja Glauch, Ludwig Fesenmeier, Christian Rivoletti pour l’Université d’Erlangen, Roberta Cella et Cristina Cabani pour l’Université de Pise ; Françoise Laurent, Ludovic Viallet, Daniele Rivoletti, Jean-Luc Fray, Donatella Bisconti, Sonia Porzi et moi-même pour l’Université Clermont Auvergne) a eu lieu à Clermont-Ferrand les 22 et 23 mars 2017. Cette rencontre a permis de monter le dossier scientifique demandé par l’UFA ; le dossier a ensuite été complété et finalisé par des échanges de mails et envoyé à l’Université Franco-Allemande pour le 31 octobre 2017.

Une première demande formulée en 2017 a été rejetée en avril 2018 par l’UFA. Le dossier a donc été revu et complété à l’automne 2018 par les trois partenaires et une nouvelle demande déposée. La réponse de l’UFA devrait nous parvenir en avril 2019. Si elle est positive, le collège doctoral pourra commencer son activité en 2020.

 
Publications
Direction d’ouvrage collectif 
  • Un transfert culturel au XIIe siècle : Érec et Énide de Chrétien de Troyes et Erec de Hartmann von Aue, articles réunis et édités par Patrick del Duca, Clermont-Ferrand, Presses de l’Université Blaise Pascal (Collection du CERHAC), 2010. 348 pages (publication avec comité scientifique).
 
Editions scientifiques de textes médiévaux 
  • Hartmann von Aue, Le Pauvre Henri. Récit allemand du XIIe siècle - Versions A et B, textes établis, présentés, traduits et annotés par Patrick del Duca, Grenoble, Ellug, 2018 (Collection « Moyen Âge Européen » sous la direction de Philippe Walter), 203 pages.
  • Hartmann von Aue, Iwein, texte introduit, établi, traduit et annoté par Patrick del Duca, édition établie d’après le manuscrit de Giessen (B), Turnhout, Brepols, 2014 (Textes vernaculaires du Moyen Âge 13), 638 pages.
 
Chapitres d’ouvrages 
  • « Der Stricker », in : Germania Litteraria Mediaevalis Francigena (GLMF). Bd. 6 : Kleinepik, Tierepik, Allegorie und Wissensliteratur, herausgegeben von Fritz Peter Knapp, Berlin / New York, De Gruyter, 2012, p. 66-91.
  • « Der Wirt », in : ibid., p. 110-117.
  • « Der Ritter mit den Nüssen », in : ibid., p. 124-128.
  • « Der Herrgottschnitzer », in : ibid., p. 128-134.
  • « Bestraftes Misstrauen », in : ibid., p. 141-148.
  • « Beringer », in : ibid., p. 155-162.
  • « Die halbe Decke », in : ibid., p. 167-174.
  • « Der Name Isôt und Tristans Schuld », Le texte et l’idée 28, 2015, p. 1-20.
 
Articles dans revues internationales à comité de lecture 
  • « Der religiöse und historische Hintergrund in Hartmanns Erec », in : Literaturwissenschaftliches Jahrbuch im Auftrag der Görres-Gesellschaft 53, herausgegeben von Volker Kapp, Kurt Müller, Klaus Ridder, Ruprecht Wimmer und Jutta Zimmermann, Berlin, Duncker und Humblot, 2012, p. 119-145.
 
Articles dans revues nationales à comité de lecture 
  • « Le Tristan de Gottfried de Strasbourg et la réhabilitation de l’amour tristanien », in : Emprunt, plagiat, réécriture aux XVe, XVIe, XVIIe siècles, articles réunis par M. Couton, I. Fernandez, C. Jérémie et M. Vénuat, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2006 (Collection du CERHAC), p. 251 à 265.
  • « Entre le sacré et le profane : quelques considérations sur l’intertextualité dans Wigalois de Wirnt von Grafenberg », in : Le texte et l’idée 21, 2006, p. 25-46.
  • « Le problème de la liberté dans L’histoire du Docteur Faustus », in : Le texte et l’idée 23, 2008, p. 103-120.
  • « L’arrière-plan anglo-normand dans le Lanzelet d’Ulrich von Zatzikhoven », in : Cahiers de Civilisation Médiévale 52, décembre 2009, p. 371-394.
  • « La dimension religieuse dans Erec de Hartmann von Aue : une influence cistercienne ? », in : Un transfert culturel au XIIe siècle : Érec et Énide de Chrétien de Troyes et Erec de Hartmann von Aue, articles réunis et édités par Patrick del Duca, Clermont-Ferrand, Presses de l’Université Blaise Pascal, 2010 (Collection du CERHAC), p. 179-215.
  • « Chevalerie, amitié et noblesse de sang chez Hartmann von Aue. Une étude comparée avec l’œuvre de Chrétien de Troyes », in : Cahiers de Civilisation Médiévale 55, avril-juin 2012, p. 113-145.
  • « Le diable et la critique de la société courtoise dans Gregorius de Hartmann von Aue », in : Diables et spectres. Croyances et jeux littéraires, articles réunis par Françoise Knopper et Wolfgang Fink, Cahier d’Etudes Germaniques 62, 2012, vol. 1, p. 25-57.
  • « Le cœur dans le Pauvre Henri de Hartmann von Aue », Le texte et l’idée 31, 2017, p. 85-102.
 
Actes publiés de conférences internationales, congrès et colloques 
  • « Le Stricker et ses sources françaises », in : Kultureller Austausch und Literatur im Mittelalter, herausgegeben von Ingrid Kasten, Werner Paravicini, René Pérennec, Sigmaringen, Thorbecke, 1998, p. 229-244 (actes du colloque international qui s’est tenu à Paris du 16 au 18 mars 1995, intitulé : Kultureller Austausch und Literatur im Mittelalter, organisé à l’Institut Historique Allemand par Ingrid Kasten, Werner Paravicini et René Pérennec).
  • « L’homme sauvage dans la littérature médiévale », in : Le barbare. Images phobiques et réflexions sur l’altérité dans la culture européenne, édité par Jean Schillinger et Philippe Alexandre, Bern / Berlin / New York / Peter Lang, 2008, p. 67-82 (actes du colloque international qui s’est tenu à l’Université de Nancy les 23 et 24 mars 2006, intitulé : Le barbare. Images phobiques et réflexions sur l’altérité dans la culture européenne, organisé par Jean Schillinger et Philippe Alexandre).
  • « Das Motiv der Torheit im Pfaffen Amis vom Stricker », in : Der Narr in der deutschen Literatur im Mittelalter und in der Frühen Neuzeit. (Kolloquium in Nancy – 13. und 14. März 2008), herausgegeben von Jean Schillinger, Bern / Berlin / Frankfurt am Main, Peter Lang, 2009 (Jahrbuch für Internationale Germanistik, Reihe A, Band 96), p. 29-45 (actes du colloque international qui s’est tenu à l’Université de Nancy les 13 et 14 mars 2008, intitulé : Der Narr in der deutschen Literatur im Mittelalter und in der Frühen Neuzeit, organisé par Jean Schillinger).
  • « Vom Iwein Hartmanns von Aue zum Iban Ulrich Füetrers : ein Vereinfachungs- und Neugestaltungsprozess », in : Die Bedeutung der Rezeptionsliteratur für Bildung und Kultur der Frühen Neuzeit 1400-1750), III. Beiträge zur dritten Arbeitstagung in Wissembourg / Weißenburg (März 2014), herausgegeben von Peter Hvilshøj Andersen-Vinilandicus und Barbara Lafond-Kettlitz, Frankfurt am Main / Berlin / Bern, Peter Lang (Jahrbuch für Internationale Germanistik, Reihe A, Band 120), 2015, p. 13-37 (actes du colloque international qui s’est tenu à Wissembourg du 13 au 15 mars 2014, intitulé : Die deutschsprachige Rezeptionsliteratur der Frühen Neuzeit, organisé par Peter Andersen et Barbara Lafond-Kettlitz).
  • « L’idée de renovatio dans l’Empire à travers quelques chroniques des XIe et XIIe siècles. », in Innovation-Révolution. Discours sur la nouveauté littéraire et artistique dans les pays germaniques, études réunies et présentées par Fanny Platelle et Nora Viet, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2018, p. 19-36.
  • « L’Eneas de Heinrich von Veldeke : un Miroir des princes », in Les littératures vernaculaires de l’Europe médiévale et la question des frontières, édité par Vanessa Obry et Sofia Lodén, Paris, Honoré Champion, octobre 2019, p. 329-347.
 
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram